Composteur de cuisine

Composteur de cuisine
Lorsque les poubelles s’emplissent et que les déchets s’entassent, on se retrouve rapidement avec la mauvaise odeur qui remplit la maison et tout un tas d’ordures à trier. Pour diminuer la quantité d’ordures à jeter et faire le tri plus rapidement, il n’y a rien de mieux que le composteur de cuisine. Facile à utiliser, pratique et définitivement...
Lorsque les poubelles s’emplissent et que les déchets s’entassent, on se retrouve rapidement avec la mauvaise odeur qui remplit la maison et tout un tas d’ordures à trier. Pour diminuer la quantité d’ordures à jeter et faire le tri plus rapidement, il n’y a rien de mieux que le composteur de cuisine. Facile à utiliser, pratique et définitivement écologique, il permet d’obtenir rapidement de l’engrais et du compost riche.   Le composteur de cuisine se décline dans plusieurs modèles, mais dans la plupart des cas, il se compose d’un bac avec un robinet, d’un tamis qui permet de filtrer le liquide, d’un couvercle hermétique et d’un activateur qui permet de faciliter la décomposition des déchets. À noter que l’activateur peut se présenter sous la forme d’une poudre ou d’un spray. En ce qui concerne son principe de fonctionnement, le composteur de cuisine suit un schéma simple : il suffit de découper les déchets en petits morceaux afin qu’ils rentrent facilement dans le composteur de cuisine. Il suffit ensuite de rajouter l’activateur dans le composteur. Généralement trois jets d’activateur en spray suffisent, ce qui correspond à une dose de poudre. Avant de refermer l’appareil, il convient de bien mélanger l’activateur aux déchets puis il convient de laisser le tout macérer pendant plusieurs jours pour obtenir de l’engrais ou du compost. Pour une utilisation optimale du composteur de cuisine, il est important de bien trier ses déchets. En effet, il n’est pas conseillé de verser tout et n’importe quoi dans le composteur. Dans la liste des éléments à retenir pour faire du compost, l’on citera les coquilles d’œuf, les épluchures de fruits et de légumes ; les restes de thé et le marc de café, mais aussi l’herbe, les fleurs et les feuilles mortes. Les restes d’agrumes ne sont pas conseillés du fait qu’elles dégagent une certaine acidité qui n’est pas adaptée au composteur de cuisine. Il est également contre-indiqué de mettre certains éléments tels que les métaux, le verre et le plastique ; le papier glacé ou imprimé ; les médicaments ; la peinture ;     le jus et les sauces ; la viande, le poisson et les os ; la poussière et le contenu d'un sac d'aspirateurs ; les plantes malades et les excréments dans le composteur de cuisine. Le compost obtenu peut ensuite être affecté à diverses utilisations. Le compost liquide est obtenu après trois jours. Riche en micro-organismes et en azote, le compost liquide est un fertilisant puissant, qui peut être mixé avec un peu d’eau, pour les plantes. Il peut également être versé dans les toilettes ou dans l’évier pour déboucher les conduits. Au-delà des trois jours, il vaut mieux conserver l’engrais liquide dans une bouteille en plastique et non dans le composteur au risque de l’endommager. En ce qui concerne les résidus organiques non dégradés et les résidus minéralisés que l’on récupère à l’intérieur du composteur de cuisine après 4 semaines, il peut servir comme compost. Il suffit pour ce faire de le mélanger avec un peu de terre. Véritable innovation dans le genre, le composteur de cuisine séduit par sa facilité d’utilisation. De forme compacte, hermétique, sans odeur et ultra-pratique, il ne contient aucun vers à compost et permet d’obtenir rapidement de l’engrais bio liquide riche en éléments nutritifs pour les plantes.

Détails
Résultats 1 - 1 sur 1.