Ces idées arrêtées qui empêchent l’achat des serviettes hygiéniques lavables

Quand on envisage d'acheter un produit innovant, il ne faut pas prêter attention aux préjugés, au risque d’être bridé. Les serviettes intimes lavables font parties de ces produits sensibles aux préjugés ; d'autant qu'elles touchent au sujet personnel et sensible du cycle menstruel féminin.

Pourtant, depuis la nuit des temps, les femmes doivent une fois par mois, anticiper leurs règles, tant au niveau personnel que vis-à-vis du budget qui lui est indéfectiblement affecté pour l’achat de leurs protections intimes. Depuis l'Antiquité, les femmes ont dû trouver le moyen de poursuivre leurs activités, même pendant la période des lunes. Les Égyptiennes utilisaient des bandes ouatées, les Romaines de la laine, les Japonaises du papier, et nos grands-mères des protections en chanvre pliées. Autant dire que lorsque les serviettes hygiéniques jetables apparaissent au début du XXe siècle (puis les tampons dans les années 30), elle sont tout bonnement révolutionnaires. Elles semblaient d'ailleurs depuis, l’option la plus simple.

Si l’utilisation des serviettes jetables a eu le succès de leur apparente simplicité, elle co-existe parmi d’autres telles que l'usage moins connu, il est vrai, des coupes menstruelles. Seulement, à la longue et depuis quelques années, ces serviettes intimes jetables ne bénéficient plus d’une bonne image, et ce malgré les promesses du marketing. De nombreuses preuves en effet, confirment qu’elles contiennent plusieurs agents toxiques tels que les pesticides organophosphorés. Sans compter que l'aspect jetable et l'imperméabilité des serviettes en plastique utilisés quotidiennement, favorisent la macération et la prolifération bactérienne, les odeurs nauséabondes, déséquilibre la flore vaginale et la muqueuse et peuvent provoquer le développement de mycoses, irritations, démangeaisons et infections.  Sans oublier que, qui dit plastique, dit pétrole, pollution, importants volumes de déchets et un recyclage difficile…. Pour contrer ces produits menstruels jetables, il y a une bien meilleure solution, notamment les serviettes hygiéniques lavables. Mais, il peut se trouver que la mauvaise réputation des premières, entache la bonne image des serviettes hygiéniques lavables.

 

La révolution des serviettes hygiéniques : de quoi s'agit-il ?

Le plastique et les autres composants (coton, colle…) utilisés dans la fabrication des tampons, serviettes, emballages et applicateurs encombrent les décharges pour des centaines d’années. De même, les produits chimiques – utilisés pour la culture, le blanchiment et la stérilisation – polluent l’eau et la terre. Ils ne sont pas aussi jetables que l’on nous dit, car leur valorisation reste aujourd’hui impossible du fait de la multitude des matières contenues dans ces protections. Il faut 500 ans à ces produits hygiéniques pour se dégrader, c’est-à-dire autant qu’une bouteille en plastique. Ce qui fait de l’industrie des protections hygiéniques l’une des plus polluantes au monde, selon Greenpeace.

Pour la fabrication d’une serviette intime jetable, plusieurs éléments sont utilisés. On a par exemple du plastique, des extraits de dioxyne de blanchiment ou également des pesticides organophosphorés tel qu’énoncé plus haut. Au fil du temps, les femmes qui utilisent ces serviettes quotidiennement durant leur cycle, deviennent victimes de nombreux désagréments endocriniens, d'allergies voire de graves maladies. Toutes ces contre-indications et méfaits peuvent ternir l'image des serviettes hygiéniques lavables, car à coup d'amalgame, il est facile de mettre toutes les serviettes dans le même panier.

Des recherches ont permis d’établir la composition des serviettes hygiéniques classiques. Les ingrédients toxiques qu'elles contiennent incluent de l’aluminium, des alcools, des additifs de parfum (particulièrement irritants) et des hydrocarbures, sans oublier les pesticides. La paroi vaginale étant très absorbante, les substances chimiques qui composent ces produits jetables n’ont alors aucune difficulté à pénétrer l’organisme. Le problème est que le corps ne sait pas s’en débarrasser et qu’il accumule au fil du temps, toutes ces toxines dangereuses pour la santé ainsi que pour l’écologie. Surmonter les préjugés et opter pour les protections intimes bio, c'est en quelque sorte s'affranchir des idées reçues, s'appuyer sur les nombreux avantages et devenir ambassadrice, tout au moins prescripteur d'un produit innovant.

 

Vous y gagnez beaucoup

Adopter les serviettes lavables, vous fait profiter de beaucoup d’avantages. En effet, les serviettes hygiéniques lavables possèdent une capacité d’absorption étonnante qui égale 100%. En plus, elles sont conçues à l’aide de matériaux écologiques tel que le coton bio. De ce fait, vous n’avez aucune crainte d’être victime d’agressions cutanées ou d’exposer votre santé (prolifération bactérienne, déséquilibre de la flore vaginale et de la muqueuse...). Aujourd'hui en plein essor, le marché des serviettes lavables propose une large variété de couleurs et de motifs pour vous permettre de personnaliser vos serviettes lavables selon votre physionomie, vos besoins et vos sous-vêtements

Les matières mais aussi la méthode de fabrication (et les usines de fabrication) sont minutieusement choisies et vous pouvez être sur de ne pas trouver de métaux lourds dans ces serviettes hygiéniques lavables. Elles sont dispensées de toutes les composantes chimiques dangereuses pour l’organisme et la planète. Grâce à votre serviette lavable, le flux sera absorbé de la même façon, sinon plus naturellement du fait de la matière absorbante et respirante. Les tailles s’adaptent facilement grâce au système de double bouton pression à votre physionomie et à toutes vos culottes et sous-vêtements. Les préjugés de votre entourage n’ont plus cours, car avec cette nouvelle génération de serviettes hygiéniques lavables, vous détenez bien une solution incontournable pour votre santé et pérenne pour la planète. 

En définitive, il est mieux de dire que les allégations injustifiées qui portent sur les serviettes lavables, sont liées à la mauvaise réputation affichée par les serviettes non lavables. Celles-ci sont pleines de produits toxiques pour la santé, ce qui n’est pas du tout le cas des serviettes intimes lavables. Elles sont tout l’inverse et ceci sur divers plans. Vous pouvez alors chasser les dernières réticences et évacuer les objections (et préjugés) et vous abonner aux serviettes lavables bios en toute sérénité.