Serviettes lavables ou serviettes jetables ?

Le bon choix d’une protection intime participe au bien-être dans la vie des femmes. Une façon discrète d'être en harmonie avec soi-même dans le respect et la connaissance de son corps, notamment durant la période menstruelle qui peut occasionner des troubles d'humeur (hyper sensibilité...), de sensations (chaleur, douleurs...) et autres gènes inhérentes (anxiété, anticipation du jour...). Quelle est donc la meilleure alternative pour être parée et sereine ?

Depuis l’Antiquité, les femmes ont dû trouver le moyen de poursuivre leurs activités, même pendant la période des lunes. Les Égyptiennes utilisaient des bandes ouatées, les Romaines de la laine, les Japonaises du papier, et nos grands-mères des protections en chanvre pliées. Avant que les serviettes jetables ne fassent leur apparition au début du XXe siècle, les femmes savaient déjà assurer leur hygiène intime. Si l'on peut reconnaître aux jetables d'avoir proposé une solution pratique, voire 'libératrice' pour au moins 2 voire 3 générations, on reconnait aujourd'hui leurs insuffisances, voire leurs méfaits. En effet, les serviettes jetables ont des impacts nocifs sur la santé des femmes parce que des produits toxiques interviennent dans leur fabrication, sans aucune mise en garde et des études ont prouvé que des résidus toxiques se trouvaient ainsi au plus près de l'intimité féminine.

Pour un bien-être préservé, épargné des infections, l’idéal est d’opter pour une autre solution. Parmi la multitude d’alternatives disponibles, les serviettes hygiéniques lavables en coton bio sont les plus avantageuses.


Tout savoir sur la serviette hygiénique lavable

La serviette jetable est le plus connu des moyens de protection intime des femmes pour leurs périodes menstruelles. Les progrès depuis leur conception au début du XXe siècle n'ont cesser de faire croître le marché avec leur panoplie de variantes : serviettes auto-adhésives, parfumées… Sacré dans certaines civilisations, ce sang est aujourd’hui mal considéré en Europe où il est récupéré dans du plastique et jeté avec mépris puisque inévitablement, cette serviette jetable finit après usage au fond de la poubelle. Les critiques acerbes à son sujet ne manquent pas, car on trouve dans ce type de couche des résidus de produits chimiques sans aucune mise garde pour la consommatrice outre son caractère très polluant lors de sa fabrication. D’une courte durée de vie, la serviette jetable ne sert que quelques heures tout au plus, elle provoque des désagréments très gênants. En l’utilisant, les femmes finissent par avoir des allergies parce que les composants chimiques qu’elle contient au niveau de la partie absorbante sont en contact privilégié avec les parties intimes. Le sang contenu dans le plastique ne respire pas, devenant un terrain propice à la prolifération de bactéries. La course à la matière la plus absorbante a obligé les fabricants à sophistiquer toujours plus leurs produits. Les serviettes jetables contiennent des gels dits « super-absorbants ». Il s’agit de cristaux de polyacrylate de sodium (ceux-là mêmes présents dans les couches ou les lingettes pour bébés), un polymère absorbant qui devient gel une fois humide et peut absorber jusqu’à 800 fois son poids en eau.

D’un autre côté, il y a sa concurrente, la serviette hygiénique lavable dont les principaux critères restent l’hygiène et son aspect lavable. Précisons que les serviettes lavables sont plus coûteuses à l’achat, car la plupart du temps, façonnées ou cousues dans des ateliers de conception pour une meilleure finition. Exemptées de composants chimiques et réutilisables durant des années (5 à 10 ans selon l'usage et l'entretien), elles sont vite rentabilisées. Les serviettes hygiéniques lavables se présentent sous plusieurs tailles et offrent des modèles particuliers, assortis de motifs et couleurs (foncées ou claires) variées selon les marques et les collections. Surtout, les matières premières (comme le coton bio, naturellement absorbant) sont labellisées bio. On pense notamment au label Öko-Tex Standard 100 qui fait son apparition au début des années 1990 pour permettre au consommateur de juger de la qualité humano-écologique des textiles. Les SHL ne sont pas blanchies au chlore et sont sans parfum, donc moins de risque d'allergies et d'irritations au niveau des parties intimes. D’une manière globale, les serviettes lavables sont bien plus contrôlées, bien plus sûres et de fait, de plus en plus appréciée par la gente féminine.


Comment ça fonctionne ?

En dehors de ses qualités intrinsèques qui lui valent un meilleur classement que la protection jetable, la serviette lavable est composée d’une face absorbante. Celle-ci a un contact direct avec la vulve tout en ayant une autre facette(ou membrane) imperméable côté culotte. Selon la capacité d’absorption, l’on peut remarquer  un insert à épaisseur plus ou moins considérable entre ces deux serviettes. Il y a par ailleurs une variété de matières pouvant être utilisées en fonction des modèles et des marques. Cependant, celles qu’on rencontre le plus souvent sont le coton bio, les textiles polaires et le chanvre.

La couche lavable se fixe avec facilité sous le slip grâce au bouton-pression, au moyen duquel on peut aussi la replier une fois qu’elle est utilisée. Un autre avantage non négligeable de la protection hygiénique lavable est sa grande capacité d’absorption. Sa première bande a l’art de recueillir assez rapidement le sang et sa capacité à sécher aussitôt est étonnante. il est vrai que le concept même est respirant, contrairement au plastique hermétique. Par conséquent, finies les sensations désagréables que vous pourriez éprouver liées au flux et à l'agglomération du sang. Finies également les odeurs qui émanent des serviettes jetables puisqu’ elles sont à base de matières plastiques et donc non-respirantes. Avec la serviette lavable, sans produits chimiques avec une membrane respirante et un coton respectueux du corps et de l'environnement, le confort est immédiat.

Pour conclure, le verdict est sans appel en faveur des serviettes lavables, de loin les meilleures, devançant leurs rivales jetables sur tous les plans. Disponibles notamment dans les boutiques bios et sur des sites revendeurs de produits écologiques en ligne, les serviettes hygiéniques lavables (ou SHL) sont désormais les protections intimes à adopter pour préserver votre santé et la planète.